Numéro 728 - Octobre 2021
couverture.jpg
Télécharger le sommaire

Editorial

On ne naît pas mère, on le devient

Yann Tobin

Dans notre ensemble  cannois, nous recensons huit « mères courage », toutes sections confondues  (voir  Feathers,  dans  ce  numéro p. 90). Certes, la pièce didactique de Brecht Mutter Courage und ihre Kinder repose sur un stéréotype qui assimile son héroïne à la maternité, mais elle démonte aussi les mécanismes sociaux qui font justement de cette victime une héroïne. Le mois dernier, La Voix d’Aïda, Chers Camarades ! et Bonne Mère en fournissaient d’autres exemples. Ce mois-ci, ce thème parcourt encore le numéro, avec le concept contemporain de « charge mentale » pesant sur des femmes à qui il est demandé d’assurer en même temps sur tous les plans : amoureux, conjugal, familial, professionnel… La récente pandémie a remis d’actualité ce concept, avec le confinement qui donne un décor unique à cette charge multiple.
Qu’avons-nous donc ici ? D’abord deux jeunes mères modernes  et  indépendantes, qui  doivent  faire  face  à  une épreuve que le hasard ou la fatalité a mise sur leur chemin. L’une, dans Les Intranquilles, fait face aux troubles bipolaires de son conjoint et ajoute malgré elle un énième temps plein, celui d’infirmière et garde-malade, à son existence déjà saturée de responsabilités. L’autre, dans L’Homme de la cave, est la seule à se battre sans baisser la garde, du début à la fin, contre le poison idéologique qui menace la stabilité de son environnement. L’excellence des cinéastes qui les mettent en scène consiste notamment à travailler avec les actrices qui les incarnent, les solides-fragiles Leïla Bekhti et Bérénice Bejo, face à des partenaires – les interprètes-caméléons Damien Bonnard dans le film de Joachim Lafosse, Jérémie Renier et François Cluzet dans celui de Philippe Le Guay – personnifiant une virilité douloureuse mais parfois dangereuse.
En parcourant le reste de ce numéro, vous verrez que ces femmes  fortes  qui  remettent  en  question  le  statut  (et  le statu quo) maternel hantent le sommaire, jusque chez l’aviatrice Madeleine Renaud dans Le ciel est à vous réalisé par Jean Grémillon en 1943, en passant par l’obstinée Rebecca Ferguson (lady Jessica) dans Dune.
Mais  les  personnages  n’ont  pas  toujours  besoin  d’acteurs pour nous faire ressentir leur puissance. La « mère courage » peut-être la plus impressionnante de cette livraison n’a pas été filmée, elle n’est même pas mère au sens propre : je veux parler de la jeune migrante de La Traversée, le formidable film d’animation de Florence Miailhe inspiré du destin – et des dessins – de sa mère, et de la vie de sa grand-mère. Il pourrait se dérouler aujourd’hui ; on y devine l’autoportrait d’une peintre-cinéaste désormais reconnue dont le patient parcours fut semé d’obstacles, et dont les œuvres sont sans nul doute le fruit de ses entrailles.